Rhinite allergique : les solutions en naturopathie

Rhinite allergique : les solutions en naturopathie
Format texte 

Temps de lecture estimé : 8 minutes

 

 

Le printemps arrive à grands pas, bientôt le soleil fera sa grande entrée, les bourgeons seront en fleurs, les oiseaux gazouilleront à tout va, la nature se réveillera tranquillement. Quel moment magique ! Oui, mais pour certains, le printemps qui arrivent leur fait plutôt penser au nez qui coule, aux yeux qui pleurent, aux éternuements incessants, démangeaisons, difficulté de respirer… Un moment plutôt désagréable à passer !

Si vous vous reconnaissez dans cette description, j'ai une bonne nouvelle pour vous ! Il existe des moyens de vous rendre la vie beaucoup plus belle au printemps. Et ces mêmes conseils sont valables pour toutes sortes d'allergies, vous comprendrez vite pourquoi… 😉

 

Pour bien comprendre comment les solutions naturelles peuvent être efficaces, commençons par comprendre le phénomène d'allergies saisonnières.

 

Qu'est-ce que la rhinite allergique aussi appelée rhume des foins ou allergie saisonnière ?

La rhinite allergique est une réaction excessive de l'organisme face à une substance non dangereuse par elle-même, mais qui a été identifiée par l'organisme comme agressive. Mais que s’est-il passé pour que notre organisme réagisse comme si cette substance était dangereuse ? 

Il faut reprendre la notion, essentielle en naturopathie. Le terrain est composé notamment de nos humeurs c'est-à-dire les liquides qui transportent les nutriments aux cellules et leurs déchets vers la sortie, mais également nos défenses immunitaires notamment. Donc si ces humeurs sont encombrées de déchets, nos défenses immunitaires ont le double voir le triple de travail, sans pouvoir l'effectuer correctement à cause du peu de mobilité de nos liquides, car ils sont encombrés. Et il peut, au bout d'un moment, se sentir submergé par de nouvelles substances qui sont en soi pas dangereuses, mais qu'il ressent comme une agression. C'est un peu comme quand vous êtes dans le métro bondé, tous le monde est entassé, vous touche, les odeurs sont désagréables et vous devez surveiller vos enfants et les copains qu'ils ont invités aujourd'hui pour le goûter. Et là, une petite dame commence à vous parler et vous pose sans cesse des questions, et d'un coup vous perdez votre sang-froid ! vous lui criez dessus pour lui dire d'arrêtez de vous parler. Ce n'est pas du tout votre habitude, vous êtes plutôt de tempérament calme et en temps normal vous auriez été ravie de lui répondre à cette petite dame, mais c'était la goutte d'eau… Et bien, c'est la même chose avec votre système immunitaire, il s'emballe, car il n'arrive plus à tout gérer avec tous ces déchets à gérer de tous les côtés donc il s'énerve sur la petite dame… Le pollen, en l’occurrence pour vous !

Et vous comprenez bien que si vous ne désencombrez pas le métro, soit vos liquides intérieurs, le problème ne pourra jamais se régler. Votre système immunitaire sera constamment débordé, alors que si vous aidez votre corps à éliminer les déchets et donc à fluidifier vos liquides internes, votre système immunitaire n'aura plus de raison de s'énerver, il pourra rester zen ! Et donc les réactions allergiques disparaitront d'elles-mêmes!

Alors, voyons comment soutenir notre système immunitaire pour qu'il reste zen!

 

Soutenir votre système immunitaire en amont

1. Détoxinez-vous

Pour cela, il faudra réaliser une détox accompagnée d'un naturopathe. En effet, la mode de la détox à tout va, n'est pas la même chose que ce que l'on appelle détox en naturopathie. Une « vraie » détox se fait sur plusieurs jours, voir semaines, et de manière adaptée à notre physiologie, notre rythme de vie, notre état émotionnel et la force de notre vitalité. Chaque détox sera différente suivant les personnes.

La détox naturopathique consistera, tout d'abord, à stopper la source des surcharges (alimentaire, émotionnelle, psychique, etc.), ensuite il faudra libérer la force vitale pour permettre à l'organisme d'avoir la force d'évacuer les déchets par la suite de manière optimale, puis il y aura une phase d'élimination des déchets en soutenant et stimulant les portes de sortie (foie-intestins, reins, poumons, peau). 

  • Donc je ne peux que vous conseiller de prendre conseil auprès d'un naturopathe.

 

2. Renforcez votre barrière intestinale

Si votre organisme est encombré, c'est en partie dû à votre alimentation et une barrière intestinale affaiblie qui laisse passer trop de déchets. Il faut donc la renforcer et lui permettre de faire son travail, elle aussi. Pour cela :

  • Réduisez votre consommation d'aliments qui perturbent la flore intestinale comme le sucre, le sel, le gras.
  • Évitez également ceux qui ont tendance à irriter la barrière intestinale, le gluten et les produits laitiers notamment. De plus les produits laitiers sont producteurs de mucus, amplifiant la congestion des poumons et sinus, donc on les évitera au maximum.

 

3. Bougez

Comme nous l'avons vu plus haut, les liquides sont encombrés et ne peuvent donc plus circuler librement. Le mouvement aide à faire circuler vos liquides, donc à les désencombrer.

  • Évitez de rester assis pendant des heures, pensez à faire des pauses régulières, en vous levant et en bougeant, en faisant des étirements, en marchant pour réactiver la circulation de vos liquides.
  • Faites une activité physique, que se soit, de la marche, de la danse, du vélo ou du yoga ou n'importe quelle activité pendant laquelle vous activez la circulation de vos liquides.

 

4. Apprenez à gérer votre stress

Le stress est un des facteurs qui entretient un processus inflammatoire dans l'organisme, monopolisant toute l'attention de votre système immunitaire. Il sera donc essentiel d'apprendre à gérer votre stress, pas seulement pendant la crise, mais en amont pour réduire ce processus inflammatoire et tranquilliser le système immunitaire.

  • Faites de la relaxation, du yoga, de la méditation, de la sophrologie, de la pleine conscience ou toute autre technique relaxante qui vous conviendra le mieux, mais n'oubliez pas cet aspect important de l'allergie.

 

Normalement avec ses quelques conseils vous devriez sentir toute la différence au moment venu. Cependant, ces processus peuvent prendre du temps et doivent se réaliser régulièrement, tout au long de l'année. 

 

Alors voici comment soulager la crise d'allergie si elle arrive tout de même.

 

Soulager la crise

1. Évitez les aliments allergènes

Certains aliments sont riches en histamine, en libérateurs d'histamine ou en précurseurs d'histamine, la tyramine. Il faudra donc les réduire au maximum en amont pour éviter d'amplifier les crises et faire redescendre votre taux d'histamine le plus tôt possible.

On retrouve :

  • les fromages, aliments et boissons fermentés
  • les charcuteries et viandes rouges
  • les poissons frais et en conserves
  • oeufs (le blanc)
  • chocolat
  • coquillages et crustacés
  • alcools, en particulier le vin blanc et le champagne
  • tomates, choux, raisins, fraise
  • thé noir, café
  • chocolat
  • tomates, épinards, choux, raisins
  • les aliments à base de cacahuètes

 

2. Douchez-vous en rentrant chez vous

Les résidus de pollen restent dans vos cheveux et sur votre peau, alors si vous ne voulez pas en disperser dans toute votre maison, éliminez-les.

  • Dès que vous rentrez chez vous, changez-vous et prenez une douche.

 

3. Nettoyer votre nez

nettoyage du nez
illustration: http://gottakielbasa.blogspot.mx/
 

Utiliser la technique du neti appelée aussi lota. C'est une technique ayurvédique de purification des voies nasales. Au premier abord cela peu effrayer un peu et sembler une technique étrange, mais rassurez-vous, c'est très simple à réaliser, sans danger et très efficace.

  • Mettre une cuillière à café de sel de mer non iodé (fleur de sel ou sel de Nigari) dans le pot neti et dissoudre avec une eau tiède.
  • Déposez le neti contre la narine et penchez-vous au dessus du lavabo (jusqu'à ce que la pointe du nez soit le point le plus bas de votre tête) puis penchez la tête sur le côté (pour que la narine gauche soit le point le plus bas du nez);
  • Respirez par la bouche en serrant la glotte pendant ce temps, l’eau ressort par l’autre narine naturellement sans effort.
  • Utilisez la moitié du liquide pour chaque narine.
  • Une fois terminé, se moucher en penchant la tête de droite à gauche, tout en soufflant délicatement par le nez par saccade.

 

  • Si l’eau passe dans la gorge, rapprocher un peu plus le menton vers la poitrine, pour bien fermer la gorge. Mais rien de grave, vous allez trouver la position qui vous convient!
  • Si vous sentez une sensation désagréable dans le nez, cela peut venir de l’eau trop chaude ou par manque de sel.

 

4. Soulager vos yeux

Pour soulager les yeux, utilisez un hydrolat de plantain.

Lors de l'extraction des huiles essentielles, les plantes aromatiques sont traversées par de la vapeur d'eau, qui va servir à transporter les huiles essentielles puis seront séparées grâce à leur différence de densité à la sortie. On se retrouve donc avec l'huile essentielle d'un côté et l'hydrolat de l'autre côté.  Les hydrolats ont donc capté une certaine quantité de molécules aromatiques lui conférant des qualités thérapeutiques au même titre que les huiles essentielles. Cependant, cette eau florale sera beaucoup plus douce et moins chargée en molécules. C'est pourquoi elle est très intéressante pour la peau et les yeux en particulier.

L'hydrolat de plantain est particulièrement intéressant en cas d'allergie pour soulager les yeux notamment, car le plantain a des propriétés anti-hystaminique, anti-allergiques, anti-inflammatoire et calmante.

  • Faites-vous des compresses d'hydrolats de plantain matin et soir pour soulager vos yeux.

 

5. Évitez les stress

 Comme nous l'avons vu plus haut, le stress a une grande importance sur l'inflammation qui va amplifier et allonger le temps des crises d'allergies.

  • Alors, ménagez-vous le plus possible, et relaxez-vous.

 

 

J'espère que vous passerez un printemps agréable !

 

 

 

 

crédit photo : dreamstime.com

 

>