fbpx

Par quoi remplacer le lait de vache ?

comment et pourquoi remplacer le lait de vache ?

Selon vos prédispositions, vous pourriez être amené à remplacer le lait de vache dans votre alimentation. Par éthique vis-à-vis de la condition animale, par incohérence de boire du lait non animal, par préférence gustative, par intolérance au lactose ou allergie, ou simplement pour un équilibre dans votre santé.

La consommation du lait de vache fait partie des habitudes alimentaires enseignées par les générations passées. Les spots publicitaires ont poussé les mamans à donner 5 laitages par jour à leurs enfants. Pour éviter une carence quelconque en calcium, ces traditions nutritionnelles ont perduré. Mais est-ce vraiment indispensable ? Est-ce que le lait est si bénéfique pour la santé ?

Tentons de comprendre pourquoi l’équilibre est nécessaire.

Pourquoi remplacer le lait de vache ?

La consommation de lait de vache est de plus en plus montrée du doigt et polémiquée. Certains s’indignent et d’autres cherchent à comprendre. Depuis quelques années, des études tendent à prouver le lien fort entre cette boisson animale et différents types de maladies, comme les maladies inflammatoires. En effet, le lait de vache n’est pas totalement sain pour la santé.

Voyons quelques raisons :

  • La caséine, protéine du lait de vache, fixe les toxines de l’organisme. En cas de maladie chronique, le rétablissement est plus long. De plus, elle est très difficile à digérer.
  • Le lait de vache est acidifiant pour le corps, le conduisant vers une déminéralisation.
  • Contrairement à ce qu’on pense, le lait de vache engagerait une fuite du calcium. L’ostéoporose ne serait que la résultante d’une consommation abusive de lait, dans certains cas.
  • Le lactose n’est pas toléré ni digéré par tout le monde, le lait n’est alors plus assimilable par l’organisme.

Pour en savoir plus, 7 raisons d’arrêter les produits laitiers.

Les laits d’origine végétale comme alternative saine pour la santé

Les laits végétaux sont des boissons produites à partir de céréales, de légumineuses ou d’oléagineux. Ils sont exempts de lactose. De plus, ils sont adaptés à tous les régimes alimentaires, sauf dans le cas d’intolérance ou d’allergies aux composants, comme les noix ou les noisettes par exemple. Présentés et vendus généralement comme laitage, ces breuvages n’ont pas l’appellation de lait. Excepté pour le lait d’amande, les autres n’ont pas l’autorisation sanitaire de cette nommination.

Le lait d’amande

C’est le lait végétal le plus fréquemment utilisé en remplacement du lait de vache. Riches en fibres et en protéines végétales, les amandes sont également considérées comme cardioprotecteurs et antioxydants. Ce lait est adapté pour remplacer le lait de vache dans toutes préparations. Excepté pour les yaourts, car il ne caille pas, le lait d’amande se positionne en tant que leader des laits végétaux. Bonne nouvelle, il ne contient pas de cholestérol.

La boisson de noix cajou

Plus onéreux que le lait d’amande, cette boisson végétale a un goût plus sucré et plus doux que le lait d’amande. Riches en acides gras mono-insaturés, les noix de cajou sont saines pour la santé grâce à leur teneur en bons nutriments tels que le magnésium et le phosphore.

La boisson de soja

Le lait de soja est la boisson végétale la plus riche en protéines et en calcium. Elle est donc adaptée et idéale en remplacement du lait de vache. D’ailleurs, sa structure ressemble très fort au lait animal, idéale pour les préparations telles que les yaourts, par exemple. Les inconvénients de ce breuvage sont le goût dans sa version nature et sa lourdeur digestive. En effet, il n’est pas très bien digéré.

La boisson de riz

Ce lait de céréales a certainement le goût le plus sucré et onctueux de toutes les boissons végétales. Doux au palais et très digeste, le lait de riz contient beaucoup de silice, ce qui est idéal pour les os et la minéralisation des cartilages. Sa couleur presque transparente et sa densité en font un ingrédient léger pour bien commencer la journée. Dans un porridge ou un smoothie, il adoucit le palais. De plus, il est adapté pour les personnes intolérantes au gluten.

À tester aussi : lait d’avoine, lait de coco, lait d’épeautre, lait de quinoa, lait de châtaigne, etc.

Comment choisir son lait végétal ?

Dans les commerces, les briques de boissons végétales se multiplient, car toutes les marques veulent s’y prêter. Or, elles ne sont pas toutes de bonne qualité. En effet, pour choisir un bon lait végétal, il faut avant tout étudier l’étiquette et la composition nutritionnelle du breuvage.

Un bon lait végétal se compose principalement d’eau et de matière (céréales, oléagineux, etc.) Une boisson se composant de moins de 15 % de cette matière (amandes, noix, riz, soja) n’est pas de bonne qualité. En effet, en deçà de ce pourcentage, vous pourriez considérer la boisson comme principalement aqueuse. Soyez vigilantes sur les étiquettes, car elles expriment la qualité d’un bon produit.

Optez pour une boisson sans sucre ajouté, sans arôme, sans additif. Un lait végétal ne doit pas avoir une liste d’ingrédients inutiles, misez sur la simplicité pour votre santé.

 

Pourquoi et comment faire son lait végétal « maison » ?

Vous n’avez peut-être pas envie de perdre du temps à trouver la boisson végétale idéale ? Vous avez raison, d’autant plus que la réalisation d’un lait végétal maison est d’une simplicité exemplaire. De plus, vous savez au moins de quoi se composera votre breuvage.

Remplacer le lait de vache à la maison est très simple, vous aurez besoin :

  • D’ingrédients de qualité biologique
 ;
  • De l’eau pure
 ;
  • Aucun additif.

 

Ma recette de lait d’amande

  • 400 grammes d’amandes complètes (avec la peau, riche en vitamines et minéraux) ;
  • 1 litre d’eau pure ;
  • 1 filtre propre (ou sac à lait végétal) ;
  • Un mixer.
  1. Faites tremper les amandes toutes une nuit dans un bol d’eau. Le trempage permet d’augmenter la digestibilité et l’assimilation des nutriments dans le corps humain.
  2. Rincez-les.
  3. Mettez-les dans un mixer avec un peu d’eau et mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse.
  4. Ajoutez le reste d’eau et continuer de mixer.
  5. Filtrez le liquide dans un filtre et récoltez l’eau de boisson dans une bouteille en verre préalablement stérilisée.
  6. Réservez la pulpe pour une utilisation ultérieure en pâtisserie.

Le lait d’amande est sans gluten et il se conserve quelques jours au frigo. S’il se déphase, mélangez énergétiquement.

 

Pour les nourrissons et jeunes enfants. Préférez un lait adapté à ses besoins nutritionnels. Demandez toujours conseils à votre pédiatre pour un suivi diététique adapté à sa croissance.

Mélanie

 

>