fbpx
Le cycle féminin et la phase de l'enchanteresse

Phase de l’enchanteresse | Explications et solutions

Les énergies du cycle féminin engagent la femme à vivre des émotions diverses. Par énergie de l’enchanteresse, on entend l’énergie circulant pendant la phase prémenstruelle. Faisant suite à l’ovulation, cette période symbolique du syndrome prémenstruel est marquée par le retrait et l’introspection profonde de la femme. Un repli nécessaire pour vivre pleinement les énergies féminines en présence.

Pendant cette phase de guérison intérieure, la femme doit apprendre à s’aimer, à prendre soin d’elle et à se libérer des croyances limitantes qui la bloquent dans son cheminement. Le corps limite sa vitalité, et son énergie physique s’amenuise pour forcer la femme à se nourrir d’un repli intérieur. Telle l’obscurité, la phase de l’enchanteresse impose un espace de retrait dans la vie si mouvementée.

Sensibilité, nervosité, colère, fragilité, irritabilité, cette période est parfois difficile à vivre.

Que se passe-t-il dans le corps de la femme avant les menstruations ?

Le taux d’hormones œstrogènes chute, laissant place à une autre hormone : la progestérone, fabriquée par le corps jaune. Chez chaque femme, la progestérone va s’activer pour préparer le corps à une éventuelle grossesse. Dans le milieu médical, cette période du cycle hormonal est appelée la phase progestative ou la phase lutéale, période pendant laquelle la température du corps sera plus haute de quelques dixièmes à peine.

S’il n’y a pas eu de fécondation pendant l’ovulation, le corps s’apprête à vivre une expérience d’échec, totalement indépendant de notre volonté et de nos pensées. Qu’on veuille un enfant, ou pas, le corps enregistre cette phase du cycle comme négative en matière de reproduction. C’est un processus préhistorique, celui de nos ancêtres, dont la femme ne peut rien.

Sur une durée de 5 à 7 jours, les symptômes évolueront et varieront d’une femme à l’autre:

  • des crampes dans le bas du ventre ;
  • de la sensibilité au niveau des seins ;
  • de la rétention d’eau ;
  • des bouffées de chaleur ;
  • la constipation ;
  • une modification du désir sexuel ;
  • des troubles du sommeil ;
  • etc.

L’automne de la féminité créative

La phase de l’enchanteresse symbolise l’automne, une saison particulièrement créative. Le corps est mode créatif. Si c’est le moment idéal pour procréer, pourquoi ne pas mettre à profit cette énergie de création ?

En cette phase du cycle tant active qu’introspective, laissez sortir de vous ces énergies de peur, de doute et d’angoisse.

Créez pour vous libérer de ce qui doit disparaître. Cette phase du cycle féminin est idéale pour déplacer son énergie négative vers quelque chose de positif.

Quel que soit votre médium préféré pour créer, utilisez-le : la peinture, l’écriture, la cuisine, le bricolage, etc.

Mettez en éveil votre fertilité créative.

L’épanouissement d’une femme en fin de cycle

Les phases se suivent, mais ne se ressemblent pas. Les rythmes s’accentuent laissant place ici à des interrogations profondes :

  • Je n’en peux plus ;
  • C’est dur, je me sens vraiment nulle ;
  • Je me remets en question ;
  • C’est affreux, je suis moche ;
  • Je n’ai aucune motivation.

Observez vos pensées et accueillez-les, elles ont quelque chose à vous apprendre. Il est important d’accueillir cette phase du cycle comme une étape dans un processus de changement.

  • Écoutez votre corps, et prenez soin de lui.
  • Écoutez vos émotions, et acceptez-les.

La phase de l’enchanteresse est une période propice au développement de sa spiritualité. Cette phase vous aide à grandir, à devenir pleinement la femme qui sommeille en vous.

Autorisez-vous à vivre pleinement vos cycles féminins.

Calendrier lunaire et phase lunaire décroissante

phase lunaire du cycle féminin

Chaque phase du cycle féminin se marie à merveille avec les saisons, mais il fait également un mariage parfait avec le cycle lunaire. Dès lors, la phase de l’enchanteresse correspond aux énergies d’une lune décroissante. Les cycles de la lune sont en parfaite harmonie avec les cycles féminins.

De la pleine lune à la nouvelle lune, une perte d’éclairage se fait ressentir. Tout comme la perte de vitalité de la femme, la lune s’éteint petit à petit jusqu’à disparaître complètement dans les méandres d’un ciel noir.

Après la phase ovulatoire, l’énergie décroît tant au niveau physique, qu’au niveau mental et énergétique.

Toutes les femmes vivent-elle ces représentations d’un archétype féminin ?

Les femmes qui ne prennent pas la pilule (contraception) peuvent se connecter aux mouvements lunaires. Lorsque les saignements apparaissent à la nouvelle lune (lune noire), certaines femmes se sentent en phase avec quelque chose de plus grand.  Comme une connexion au féminin sacré. Grâce à un calendrier lunaire, les phases du cycle menstruel peuvent être étudiées mois après mois pour une connexion du corps féminin. Découvrez Lune Rouge de Miranda Gray pour une découverte lunaire de votre cycle.

Le soleil et les phases de la lune impactent la femme dans son plein potentiel énergétique.

Lune croissante — pleine lune ou lune blanche — lune décroissante — nouvelle lune ou lune noire.

Que faire pour bien vivre cette période du cycle menstruel ?

  • Accueillez vos idées ;
  • Respectez vos besoins ;
  • Libérez-vous par la créativité ;
  • Acceptez de lâcher prise ;
  • Invitez votre corps à souffler ;
  • Soyez la Déesse de votre vie.

Le corps de la femme et la naturopathie

Pour un bon état général lors de cette phase bousculante, prenez soin de votre hygiène de vie :

Nutrition saine

  • Mangez plus de légumes verts pour nourrir vos cellules ;
  • Réduisez la consommation d’excitants : thé, café, tabac, alcool ;
  • Limitez le sel ;
  • Buvez beaucoup d’eau ;
  • Évitez un maximum l’alimentation industrielle.

Bien-être holistique

  • Faites des méditations ;
  • Marchez seule en forêt, le long de la plage, dans un bois ;
  • Faites-vous masser ;
  • Prenez un soin en institut ;
  • Dormez beaucoup ;
  • Couchez-vous plus tôt ;
  • Faites du yoga.

Harmonisation énergétique

  • Créez des rituels avec la lithothérapie ;
  • Participation à des cercles de femmes aux nuits de pleine lune ;
  • Profitez d’une bénédiction de l’utérus (concept initié par Miranda Gray) ;
  • Découvrir les phases du cycle de la lune.

 

Tout au long du mois, nous parcourons les 4 grandes énergies archétypales de la femme. La société accepte peu ces périodes de changements dans nos corps de femmes, tel un défi, acceptons de vivre pleinement ce qui se passe en nous pour célébrer pleinement toutes les étapes de notre vie de femme.

 

>