pensées négatives / pensées positives

Comment les pensées négatives nuisent à votre santé et comment y remédier ?

Cet article participe au carnaval d'articles "forme vitalité Bien-être", c'est un groupe de blogueurs qui chaque mois publient un article sur un thème donné autour de la santé. Ce mois-ci, le thème est "Le pouvoir de nos pensées", proposé par Fanny et Julien du blog moments de bien-être qui ouvre le bal avec leur article "Le pouvoir de nos pensées".

 

Temps de lecture estimé : 11 minutes

Notre corps est fait d'un corps physique, mais également d'énergie et d'information. Grâce à la physique quantique, on sait aujourd'hui, que chaque pensée, sentiment et émotion crée une molécule dans notre organisme, appellée neuropeptide. Ces neuropeptides vont rencontrer vos neurones et ainsi votre cerveau va pouvoir prendre l'information et la convertir en produits chimiques, permettant à votre corps entier de connaître les problèmes ou la joie qui vous entoure. Votre corps est une représentation physique, en relief, de ce que vous êtes en train de penser, finalement. Imaginez toute l'importance de cette découverte ! Cela veut dire que ce que nous pensons peut influencer chimiquement notre corps.

Mais saviez-vous que vous avez environ 60 000 pensées chaque jour? Et ce qui est encore plus surprenant c'est que 90% de ces pensées sont répétitives. Ce qui veut dire que 9 sur 10 de vos pensées sont celles que vous avez sans cesse. Et pour beaucoup, ces pensées ne sont pas seulement répétitives, mais également négativesDonc vous envoyez, peut-être, 90% d'informations négatives à votre corps tout entier, tous les jours, générant un stress négatif permanent. 

En situation de stress, beaucoup de personnes réagissent avec la réaction de lutte ou de fuite, c'est une réponse ancienne basée sur la peur, qui prépare le corps pour le danger potentiel. Ce stress est totalement nécessaire dans notre quotidien pour nous aider à prendre des décisions adaptées face à un danger. L'organisme sait exactement ce qu'il doit faire : en augmentant la pression artérielle, la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire pour nous permettre d'être prêts à courir en cas de besoin. 

Ces changements physiologiques apparaissent même si vous n'êtes pas en danger réel, mais que vos pensées négatives, le font croire à votre organisme. Si cela se produit quotidiennement, vous allez en affecter votre santé. L'état de lutte ou de fuite constant peut provoquer hypertension, maladies cardiaques, diabète, obésité, accidents vasculaires cérébraux, allergies, psoriasis, problèmes digestifs, etc.  Et, à long terme, des problèmes immunitaires et maladies chroniques, telles que, le cancer ou des maladies auto-immunes.

Mais cela veut aussi dire, que si vous arrivez à changer vos pensées en pensées positives, vous pourriez avoir l'effet inverse, n'est-ce pas ? Inonder votre corps de joie et de bonheur permettant d'inverser les processus de stress en processus de guérison et ainsi permettre à votre corps d'inverser un processus de maladie, par exemple… 

Mais alors, comment sortir de ce cercle vicieux et stopper les pensées négatives pour éviter ce stress chronique et le transformer en informations positives pour soutenir notre organisme ?
 

 

Comment les pensées négatives nuisent à votre santé et comment y remédier

 

 

1. Nourrissez votre cerveau

Pour avoir la capacité de gérer vos émotions, votre cerveau doit être en bonne santé. Si votre cerveau n'a pas les apports dont il a besoin, il ne pourra pas gérer efficacement toutes les activités qu'il doit réaliser et sera très vite envahi par toutes sortes de pensées.

Les oméga 3

Les lipides sont le constituant principal du cerveau et ils sont essentiels à son bon fonctionnement et sont également le composant de la membrane de nos cellules, dont les neurones, leur donnant une structure élastique et fluide et facilitant la propagation des neurotransmetteurs (les messagers de notre cerveau). Il sera donc important d'avoir un bon apport en oméga 3, qui ne sont pas fabriqués par le corps et qui sont généralement trop faible dans notre alimentation. 

  • Les huiles de colza, de lin, germe de blé, cameline, sésame et chanvre sont principalement riches en oméga 3, vous pourrez ainsi les mélanger ou les alterner pour avoir toutes les propriétés de chacune d'elles. Il faudra faire particulièrement attention, à la mention "première pression à froid", car les omégas 3 sont sensibles à la chaleur et si les huiles ont été pressées à chaud, elles perdront toutes leurs qualités.

  • Les noix et amandes sont également un bon moyen de combler vos besoins. Lors d'une pause ou d'un encas, prenez un mélange de noix et amandes pour rebooster votre concentration.

 

Le Magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel au bon fonctionnement de tout notre organisme et notamment de notre cerveau. Cependant, selon une étude SUVIMAX, 75% des Français sont en carence de magnésium. Le magnésium sert à la synthèse des neurotransmetteurs (les messages du cerveau) ainsi qu'à la transmission des messages (la transmission de l'influx nerveux).

  • Faites une cure de magnésium régulièrement, pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Le glucose

Le glucose est le carburant principal de notre cerveau. Alors, si vous voulez pouvoir réfléchir de manière adéquate ne vous privez pas de tout les sucres, mais choisissez-les bien.

  • Évitez les sucres raffinés, soda, pâtisseries et bonbons, qui dérèglent la glycémie et ont tendance à surexciter les neurones.
  • Démarrez votre journée avec un petit déjeuner riche en fruits pour apporter du glucose de qualité pour bien démarrer votre journée. Essayez le miam-ô-fruit, par exemple.
  • Préférez les céréales complètes et les produits, les plus naturels possible, pour éviter les ajouts de sucre caché dans les produits industriels.

 

2. Faites une détox des informations

Une grande source de pensées négatives est due à la surinformation dans laquelle nous vivons. Le journal télévisé, la radio, internet et les réseaux sociaux sont toujours sur le qui-vive pour nous donner les informations les plus sensationnelles et immédiates possibles. L'évolution de la technologie fait qu’à chaque instant nous pouvons recevoir des alertes ou notifications de chaque chose qui se passe dans le monde entier. Malheureusement, c'est souvent pour nous avertir des dangers, des mauvaises actions, des mauvaises nouvelles, etc. Sans nous en rendre compte, nous nous retrouvons noyés dans des informations négatives que nous absorbons et qui se transforment en pensées.

  • Essayez de regarder les informations un jour par semaine seulement. En préférant la lecture d'information, qui vous permet de ne pas être influencé par la vision et l'anxiété du journaliste.
  • Évitez de regarder vos mails ou les réseaux sociaux dès votre lever. En attendant au moins une heure.
  • Arrêtez toutes sortes d'informations au moins 2h avant votre coucher.
  • Désactivez les notifications et regardez vos mails et réseaux sociaux une seule fois dans la journée pour une durée limitée.

 

3. Prenez soin de votre sommeil

Le sommeil est une phase très importante pour notre organisme et notre cerveau. Notamment, durant la phase des rêves, où notre psychique se recharge et se régénère, en facilitant la consolidation des apprentissages de la journée et en permettant l’adaptation des expériences émotionnelles quotidiennes : émotions, sentiments, ressentis… La fatigue et le sommeil non réparateur modifient votre adaptation au stress et vous rendent plus anxieux et négatif.

  • Ne négligez pas votre temps de sommeil, dormez suffisamment
  • Ayez un environnement de sommeil adapté, pour favoriser un sommeil réparateur.
  • Stoppez toutes vos expositions aux écrans, au moins 2h, avant le coucher
  • Utilisez un réveil à simulation d'aube ou avec une musique de nature pour vous réveillez sereinement, sans stress

 

4. Méditer

La méditation vous permet de mettre, en quelque sorte, vos pensées en pause. Ne prenez pas peur, la méditation n'est une méthode étrangère, mystique ou étrange. C'est seulement le fait de rediriger notre attention sur nous-mêmes, pour se recentrer. Il nous arrive à tous de prêter une attention toute particulière à quelque chose qui nous intéresse, et bien c'est la même chose en méditation. C'est seulement, le fait de recentrer nos pensées sur notre essentiel, notre « soi » profond.

  • Commencez par programmer un timer, du temps que vous désirez méditer. Commencez par pratiquer quelques minutes seulement pour vous habituer à cette nouvelle sensation. 5 minutes par exemple, puis augmentez jusqu'à arriver à une pratique quotidienne de 30 minutes à 1h.
  • Asseyez-vous confortablement sur une chaise ou en tailleur
  • Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. N'essayez pas de la modifier ou de vous forcer, simplement suivez le rythme, ressentez le passage de l'air à travers votre corps.
  • Si des pensées surgissent, ne vous jugez pas, reconcentrez-vous simplement sur votre respiration. (Il y aura des jours où ce sera plus facile que d'autres)
  • N'essayez pas de vous forcer à ne penser à rien, laissez simplement les pensées aller et venir.
  • Les premières fois, cela peut vous sembler difficile et frustrant, et c'est normal, c'est une nouvelle aptitude que vous êtes en train d'apprendre à maîtriser. Mais après un peu d'entrainement (environ 3 semaines à 1 mois de pratique quotidienne), vous commencerez réellement à ressentir des bienfaits.
  • Vous pouvez également vous servir d'huiles essentielles pour vous aider à trouver sérenité et harmonie plus facilement, dont je vous parle dans cet article.

 

5. Prenez soin de votre "estime de soi"

L'estime de soi c'est ce que vous pensez de vous, comment vous vous sentez avec ces pensées et ce que vous en faites dans votre vie. C'est votre tableau de bord qui influence votre style de conduite et vos décisions. C'est elle qui nous rend craintifs ou audacieux, qui nous pousse à nous relever ou à nous rétracter. Elle nous permet de tirer le meilleur des influences de notre passé et expériences pour devenir nous-mêmes. Une bonne estime de soi, nous permet de ne pas être le jouet des influences sociales, mais de tirer le meilleur de ce que nous sommes.

  • Pratiquez le non-jugement, essayez de passer la journée sans juger les autres, vous-même, ni les situations que vous allez rencontrer.
  • Donnez aux autres sans rien attendre en retour. À chaque personne que vous rencontrez, donnez-lui un présent. Cela peut-être une pensée, une fleur, un sourire ou un compliment.
  • Ayez de la gratitude. Remerciez les autres pour les dons et prenez le temps de vous félicitez et de vous réconforter, complimenter vous chaque jour.
  • Faites face à vos peurs, prenez le temps de lister vos peurs et faites ce qu'il faut pour les transformer, en forces.

 

6. Pratiquez yoga, taïchi ou Qi gong

Ces techniques vous permettront de canaliser vos énergies et de gérer les situations délicates, qui ont tendance à nous emmener vers des pensées négatives. Elles vous permettront de retrouver l'harmonie entre votre corps et votre esprit.

 

7. Amener de la positivité dans votre vie

Une fois les sources de négativité éloignées, il est également important d'amener de la positivité dans votre vie, par des petites actions simples.

  • Écoutez de la musique douce et apaisante
  • Lisez des poèmes et des citations bienveillantes
  • Regardez une émission de télévision, écoutez un podcast, lisez un livre, qui vous apporteront de la motivation, de l'envie ou un bien-être dans votre vie.
  • Chaque matin, ayez pensée lumineuse qui guidera votre journée. Cette pensée lumineuse peut-être une citation, un mantra, un remerciement ou une pensée positive.

 

8. Entourez-vous de gens positifs

Votre entourage peut vous faire évoluer ou vous rabaisser, vous construire et vous soutenir ou alimenter vos pensées négatives. Même avec tous les efforts de votre côté, une personne négative peut avoir une influence sur votre bien-être. 

  • Entourez-vous de personnes bienveillantes.
  • Évitez les commérages de quartier et concentrez-vous sur votre amitié.
  • Ayez des mentors (personnalités connues ou non) et suivez leur parcours, leur évolution, leur discours pour vous donner envie de leur ressembler et de suivre la même philosophie de vie.

 

Pour être en santé et trouver l'harmonie, prenez le temps de prendre soin de vous et cela implique également de prendre soin de vos pensées ! Ces quelques petits changements dans votre vie auront une grande influence sur votre bien-être et votre santé alors, ne vous laissez plus diriger par vos pensées négatives et apporter de la positivité dès aujourd'hui.

 

Et si vous avez, vous aussi, des techniques pour apporter de la positivité dans votre vie, partagez-les avec nous dans les commentaires !

 

Pour en savoir plus sur les pouvoirs de la pensée sur notre corps, je vous invite à lire " Le corps quantique " du Dr Deepak Chopra, où vous découvrirez une nouvelle perspective et vision, de votre corps et votre esprit ainsi que leur fabuleux pouvoir de guérison.

 

crédit photo : death to stock

16 Comments

  • Guillaume

    Reply Reply 9 avril 2016

    Merci pour cet article qui ouvre pleins de portes différentes 🙂
    La référence au processus ancestral m’a intéressé. Etre bien réceptif aux dangers a dû augmenter notre capacité à survivre… mais n’est plus vraiment adapté dans un monde où on ne rencontre pas des tigres à tous les coins de rue haha
    Je crois que le simple fait d’en être conscient permet de prendre du recul sur ce réflexe

    • Mélanie Garcia

      Reply Reply 9 avril 2016

      Merci Guillaume, en effet, il est important de comprendre pourquoi il nous arrive d’avoir des comportements instinctifs parfois inadaptés à la situation, car en le comprenant on peut se réadapter.

  • Murielle

    Reply Reply 9 avril 2016

    Merci pour cet article qui me parle beaucoup, les pensées agissent en effet à différents nivaux et on peut travailler à différents niveaux aussi… j’aime bien l’idée de l’approche globale, c’est aussi ce que je préconise 🙂

    • Mélanie Garcia

      Reply Reply 9 avril 2016

      Merci Murielle, en effet, en naturopathie on travaille de manière globale, holistique. Pour nous, il est essentiel de prendre en compte que nous ne sommes pas qu’un corps physique, ni que des pensées ou des émotions, ni que énergie… Nous sommes humains ! 😉

  • Altqui

    Reply Reply 9 avril 2016

    Très bon article qui met l’accent sur l’influence de nos pensées sur notre santé ! Et le fait que la santé ne peut s’envisager que dans une vision holistique de la vie … merci !

  • LEGRAND

    Reply Reply 13 avril 2016

    Merci pour cet article fait écho en moi car je pratique au maximum la méditation depuis 4 ans et je vais beaucoup mieux (je suis fibromyalgique). Tous les jours je m’oblige à penser à 3 choses positives qui me sont arrivées dans la journées, le soleil qui m’a fait me sentir bien, les moments agréables passés avec mes fils, ou le sourire que m’a adressé une caissière… Cela permet de voir la vie de façon plus positive parce qu’en général, nous avons tendance à ne retenir que le négatif. Et rien que ce petit exercice me fait un bien immense.
    Quand je sens que la déprime me gagne, je m’oblige à chanter dans ma tête au lieu de me laisser envahir encore une fois par les idées négatives. Petit à petit, ce qui a été une obligation est devenu un réflexe, et je prends du recul face aux problèmes car il y a toujours une solution, même si elle met parfois du temps à se mettre en place !

    • Mélanie Garcia

      Reply Reply 13 avril 2016

      Merci pour ce témoignage Marie, vous nous montrez bien toute l’importance d’apporter des pensées positives pour surmonter une maladie. Merci !

       

  • Amandine

    Reply Reply 13 avril 2016

    Merci pour ce bel article Mélanie. Rien qu’en le lisant, je me suis sentie inondée de bien-être (c’est véridique). Tu as du mettre tout ton cœur en l’écrivant.
    Avant de lire la partie sur le Qi Gong, j’ai tout de suite pensé à cela. Je pratique le Tao toutes les semaines depuis peu et je ressens vraiment les effets positifs tant au niveau du corps que de l’esprit. Je me permets de partager l’article que j’ai écrit à ce sujet : http://la-vie-de-mes-reves.com/jai-test-pour-vous-le-tao-de-la-vitalite/
    A bientôt !

    • Mélanie Garcia

      Reply Reply 14 avril 2016

      Merci Amandine, merci pour ton retour d’expérience sur le Qi Gong. Ceux qui ne connaissent pas pourront découvrir grâce à ton article.

  • med elkoua

    Reply Reply 21 avril 2016

    Merci infiniment Mélanie,c est très intéressant ce que vous nous proposé,j ai envie de commencer..

  • Lutetia Flaviae

    Reply Reply 21 avril 2016

    S’éloigner des informations est un point tellement vrai et tellement important. C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas insisté dans la voie du journalisme, je crois que je serais devenue folle !

    • Mélanie Garcia

      Reply Reply 21 avril 2016

      En effet Lutetia Flaviae, Les informations sont une source de stress sans même que l’on en soit conscient et finalement il est tellement simple de l’éliminer de notre quotidien et en quelque jour on sent déjà une grande différence dans notre humeur.

  • Blandine

    Reply Reply 28 avril 2016

    Moi, ce qui m’a aidée à m’éloigner des pensées négatives c’est aussi d’avoir fait un vrai bilan sur ce qui est important pour moi. Ca m’a permis de me donner un objectif de vie auquel je pense tous les jours, et d’être beaucoup plus sûre et sereine dans mes choix.
    J’ai intégré la plupart des éléments que tu suggères. Le taïchi pourrait être une prochaine étape.
    Merci pour cet article très complet et apaisant.

    • Mélanie Garcia

      Reply Reply 28 avril 2016

      Merci Blandine pour ton partage, en effet on a tendance à avoir tout un tas de projets en tête, sans avoir une vraie réflexion sur ce qui nous importe le plus, et du coup on s’éparpille et l’on a tendance à voir que ce que l’on ne fait pas… En faisant un bilan comme tu l’as fait, on se recentre et cela apporte plus de sérénité et on se sent en accord avec nos objectifs de vie.

Leave A Response

* Denotes Required Field