fbpx

Mycose vaginale – les solutions naturelles

Santé

Ah la mycose vaginale, cette bonne vieille amie. On ne se souvient plus où et comment elle est arrivée là. Elle n’est pas méchante mais sa présence nous gêne bien trop vite, difficile de s’en débarrasser !

Si vous êtes sujettes aux mycoses vaginales, pas de panique ! Avant toute chose, sachez qu’il n’y a aucune honte à avoir, c’est un phénomène très fréquent. Personnellement je ne connais pas une femme dans mon entourage n’ayant pas eu ce type de désagrément (et pas qu’une fois).

Voyons ensemble comment prévenir et apaiser naturellement une mycose vaginale.

L’importance de l’alimentation

Je vous le répète souvent : l’alimentation est la clé de notre santé. Chaque aliment que vous ingérez a un impact sur votre flore intestinale et Vaginale.

Notre anatomie étant ainsi faite, la flore vaginale et intestinale sont intimement liées. En effet, nos microbiotes (micro-organismes) intestinaux migrent vers nos microbiotes vaginaux. L’équilibre de votre intestin étant fragile, il arrive régulièrement qu’une des bactéries présentent dans celui-ci prolifère au détriment des autres.

C’est le cas du Candida albicans, une levure très opportuniste qui se trouve naturellement dans vos intestins et votre bouche. Son plat préféré ? Le sucre ! Le Candida se nourrit essentiellement des glucides : pâtisseries, viennoiseries, bonbons, mais aussi les fruits, céréales et féculents; et aliments riches en levures, ferments et moisissures : fromages, alcool, pain à la levure chimique.

Vous l’aurez donc compris, en cas de mycose vaginale, il est intéressant de se pencher sur votre alimentation. Est-elle équilibrée ? Avez-vous tendance à consommer excessivement certains aliments ou produits ?

Le but n’est pas de vous priver, ni d’affamer le Candida. Mais plutôt de rééquilibrer la balance au profit d’une alimentation riche en fibres et protéines : légumes verts, fruits peu sucrés (en dehors des repas de préférence), céréales sans gluten, légumineuses, viandes et poissons maigres de qualité, produits laitiers avec modération ou alternatives végétales.

1. L’ail

L’ail est la star anti-bactérienne, il est réputé pour désinfecter la flore intestinale. C’est donc un très bon allié prévention. Vous pouvez l’utiliser cru et pressé ou émincé dans vos salades, comme accompagnement de vos légumes ou viandes.

Veillez tout de même à respecter votre corps et ses besoins, pas la peine d’en mettre des tonnes, tout le monde ne le digère pas bien 😉

2. L’huile de coco

L’huile de coco contient de l’acide caprylique, elle a donc des propriétés anti-fongiques et anti-bactériennes. Vous pouvez l’utiliser pour cuire vos aliments (attention, à basse température) ou dans vos préparations de pâtisserie.

2. Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre contient des enzymes qui favorisent la prolifération des bonnes bactéries, et permet de réajuster le pH du corps qui a tendance à s’acidifier lors d’une mycose.

Vous pouvez l’intégrer régulièrement dans vos plats et vinaigrettes. Ou bien diluer 1 c. à s. de vinaigre dans un verre d’eau et boire ce mélange en cas de crise (parfois il faut savoir choisir entre efficacité et plaisir gustatif 😅)

Retrouvez également mon article sur les 5 “super-aliments” pour garder des intestins en bonne santé!

La cure de probiotiques

Notre vagin est un organe fascinant qui héberge plusieurs types de bactéries, principalement des lactobacilles, issues des intestins.

C’est pour cette raison que l’on cherche dans un premier temps à assainir l’intestin pour ensuite soutenir la flore intestinale et vaginale en les reconstituant de bonnes bactéries. C’est là qu’entrent en jeu nos alliés : les probiotiques.

Les probiotiques, particulièrement les Lactobacilles, vont permettre de repeupler et restaurer la flore vaginale touchée par la mycose.

Observer votre corps et ses cycles

Sachez que votre flore vaginale évoluera tout au long de votre vie. Notre corps de femme est sensible aux changements : mode de vie, alimentation, variations hormonales.

En tant que femme, notre vie est rythmée par des étapes importantes et charnières, propices à des bouleversements hormonaux. En effet, la production de lactobacilles dépend de votre sécrétion d’oestrogènes, vos hormones sexuelles produites principalement par les ovaires.

Grâce aux conseils cités plus haut, il est possible d’anticiper et de prévenir une mycose en adaptant votre hygiène de vie, par exemple lors :

  • Des règles : le sang ayant un pH alcalin, il va diminuer l’acidité naturelle du vagin et donc diminuer la présence de lactobacilles. Il arrive d’en ressentir les effets pendant ou juste après les règles.
  • De la grossesse : le taux d’hormones augmentant considérablement, les cellules vaginales produisent une molécule propice à la prolifération du Candida.
  • De la ménopause : c’est une période qui entraine une diminution progressive des oestrogènes, entrainant une diminution des lactobacilles qui s’accompagne parfois de sécheresses vaginales.
  • D’un changement de contraception : les contraceptifs hormonaux peuvent parfois entrainer un dérèglement hormonal. Tout comme la pose d’un stérilet en cuivre qui accentue l’afflux de sang dans l’utérus, propice à une inflammation et une modification de la flore vaginale.
graphique-pH-vaginal
Crédit photo : sécheresse-vaginale.fr

Outre les dérèglements hormonaux, certains médicaments sont susceptibles de modifier votre flore vaginale, surtout les antibiotiques. Il peut être judicieux de faire une cure de probiotiques pour pallier d’éventuels désagréments post traitement.

La santé de votre vagin passe aussi par une vie sexuelle épanouie, des rapports qui respectent votre intimité. Une mauvaise lubrification peut donner lieu à des irritations, voire des micro lésions, terrains propice aux mycoses.

L’hygiène peut aussi être un élément déclencheur. A quelle fréquence vous lavez-vous ? Avec quoi ? Un manque d’hygiène et tout aussi dangereux qu’un excès d’hygiène. N’oublions pas que notre vagin est un organe merveilleux qui s’auto-nettoie. On nettoie donc uniquement sa vulve à l’eau claire ou avec un savon adapté à son pH.

Plus vous prenez conscience de votre mode de vie et des signaux de votre corps, plus vous pourrez anticiper l’arrivée d’une mycose, sans devoir passer par la case médicaments. A quelle période de votre cycle se déclenche votre mycose ? (oui, même ménopausée, votre corps garde en mémoire un certain cycle) Avez-vous changé quelque chose dans votre alimentation, un produit d’hygiène, un sous-vêtement ? Votre mycose est-elle survenue suite à un évènement particulier ?

L’impact du stress et de la fatigue

Encore un facteur extérieur ayant clairement un impact sur l’apparition d’une mycose vaginale : le stress et la fatigue chronique ! De nos jours, difficile d’y échapper. Nous sommes souvent soumis à un stress psychique par le surmenage intellectuel, ou un stress physique par la fatigue .

Cet état de stress entraine une augmentation de la production de bêta-endorphines, ainsi qu’une variation du taux d’œstrogène, qui affaiblissent nos défenses immunitaires et favorisent la croissance anormales de bactéries.

L’apparition d’une mycose entraînant elle-même un phénomène de stress pour le corps, les bactéries s’en donnent à coeur joie, et c’est le cercle vicieux qui s’installe !

Il est donc important de prendre soin de votre santé mentale autant que possible en cherchant la cause profonde du stress. Mais également en veillant à avoir un sommeil suffisamment réparateur. Essayez de dormir à heures régulières si possible, et de vous octroyer un moment de calme et de repos lorsque vous en ressentez le besoin.

Assainir vos flores grâce aux plantes

En complément d’un régime alimentaire sain et d’une hygiène de vie adaptée, nous pouvons soutenir la flore intestinale et vaginale grâce à l’utilisation de plantes.

  1. L’origan

C’est un puissant anti-microbien, très redouté du Candida, sa substance aromatique permet de nettoyer l’intestin et d’empêcher les fermentations. Cerise sur le gâteau : il possède des propriétés antispasmodiques, idéal en cas de douleurs intestinales ou liées aux règles.

  1. L’extrait de pépin de pamplemousse

L’extrait de pépin de pamplemousse est un antibiotique naturel à spectre large très connu et très efficace, ainsi qu’un stimulant des défenses naturelles.

  1. La cannelle

En plus de son goût agréable et enveloppant, la cannelle (préférer celle de Ceylan) est anti-bactérienne, antivirale et antifongique. Elle est donc indiquée pour tous les problèmes d’infection intestinale.

Virginie, une lectrice de La vie est belle au naturel, avait des périodes régulières de démangeaisons jusqu’à devenir difficilement supportables… Au début elle n’y prêtait pas forcément attention, elle mettait un ovule et une crème proposée par son gynécologue. Puis elle a décidé de me consulter pour ce problème. C’est en tenant un journal de son cycle menstruel qu’elle s’est rendue compte qu’à l’approche de ses règles les signes d’une mycose apparaissaient. Nous avons donc préparé un plan d’hygiène vitale spécialement conçu pour la semaine précédent ses règles, au niveau alimentaire et hygiène de vie. Depuis ses mycoses ont disparues naturellement.

 

Alors surtout, écoutez vous et prenez soin de vous ! 🙂


En cas de pertes ayant changé de couleurs et/ou malodorantes, ainsi que de douleurs ou fièvre, consultez rapidement votre gynécologue ou sage-femme. Si vous avez des mycoses récidivantes ou à répétitions, consultez un professionnel de santé afin d’en trouver la cause. Si vous êtes enceinte, demandez conseil à votre sage-femme.

À propose de l'auteure

Naturopathe, coach de vie et fondatrice du concept La Vie Est Belle Au Naturel (depuis 2015) et de plusieurs programmes d'accompagnement en ligne. Pendant plus de 9 ans, j’ai aidé plus des milliers femmes à optimiser leur santé à la naturopathie grâce à des programmes en ligne, consultations et coaching.

Mélanie Garcia

Vous aimerez peut-être également

Une maison naturellement propre et saine

5 méthodes de relaxation pour empêcher le stress de s’installer

Les phases d’un sommeil réparateur et profond

Quel est le rôle du naturopathe en 2020 ?

Page [tcb_pagination_current_page] of [tcb_pagination_total_pages]

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Bienvenue !

Vous aimeriez prendre votre santé en main mais vous n’arrivez pas à mettre en pratique ? Ce qu’il vous faut c’est de la pratique. Du concret.

Je vous ai concocté un programme inédit pour apporter équilibre, naturel et harmonie dans votre vie sans bousculer vos habitudes, un jour à la fois.
C’est un concept inédit, que vous allez adorer !