fbpx

Comment soulager naturellement un torticolis

Santé

L’hiver, la nuque devient une zone sensible et vulnérable, le vent et le froid s’engouffrent partout. Les muscles de cette zone ont rapidement tendance à se contracter. La nuque finit par se raidir, tourner la tête devient compliqué : c’est le torticolis.

Issu du mot latin « tortum collum », littéralement cou tordu, c’est une contracture musculaire bénigne mais vite gênante et douloureuse. Souvent provoquée par le stress, la fatigue, une mauvaise position ou un mouvement brusque, il est heureusement facile de le soulager naturellement.

Réchauffer la zone

Comme lors de toute contracture, le premier réflexe est d’apposer une source de chaleur sur la zone douloureuse. En effet, le chaud favorise la circulation sanguine et décontracte les muscles.

Vous pouvez utiliser le jet de votre douche, une bouillotte, une serviette chaude ou encore un coussin chauffant. Vous pouvez compléter par une crème chauffante, comme par exemple le « baume du tigre » à base de camphre.

S’étirer

Le torticolis résulte d’un manque de mobilité. Cependant, malgré la douleur, il est nécessaire de continuer à donner du mouvement aux muscles au risque d’empirer la contracture.

Ainsi, il est conseillé d’exercer des étirements doux pour permettre petit à petit de récupérer en mobilité.

De préférence juste après avoir appliqué une source de chaleur, qui aide à détendre les muscles, pratiquez quelques étirements. Essayez au maximum de relâcher vos épaules. Rentrez le menton et baissez-le vers l’avant puis tournez lentement la tête de gauche à droite en regardant un point fixe. Ensuite, laissez délicatement tomber votre tête vers l’avant pour bien étirer la nuque puis revenez à la position initiale. Enfin, soulevez lentement les épaules comme si vous vouliez les coller aux oreilles, puis relâchez.

Faites plusieurs répétitions des mouvements, toujours de façon lente et progressive. Pensez à bien expirez lorsque vous relâchez les épaules ou que vous étirez la nuque.

Se faire masser

Le mieux est de se faire masser par un spécialiste (kiné ou ostéopathe). Néanmoins, dans l’attente d’un rendez-vous, demandez à vos proches de vous soulager en vous massant. Le geste est simple, partir du haut du cou avec les pouces pour descendre jusqu’aux trapèzes. Répéter le mouvement plusieurs minutes, et varier l’intensité selon la douleur.

Pour un massage plus efficace, vous pouvez utiliser une synergie d’huiles essentielles aux propriétés antalgiques, anti-inflammatoires, et antispasmodiques :

  • 1 flacon foncé de 30 ml
  • 25 ml d’huile florale de camomille
  • 20 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 40 gouttes d’huile essentielle de laurier noble
  • 25 gouttes d’huile essentielle de lavande.

Utiliser les plantes

Le torticolis est généralement dû à une mauvaise position, ou à un coup de froid. Mais c’est aussi le symptôme d’une présence excessive de toxines qui peuvent provenir du stress oxydatif, la zone du cou et des trapèzes étant particulièrement concernée.

1. Cataplasme d’argile verte

L’argile possède la capacité de fixer et d’absorber les toxines.

Dans une boîte, versez de l’argile verte illite en poudre. Ajoutez un filet d’eau jusqu’à ce que l’argile soit au 1/3 immergée. Laissez reposer 30min. Prélevez une petite poignée d’argile avec un un mouchoir en coton et appliquez sur la zone. Fixez le mouchoir avec une bande élastique et gardez le cataplasme pendant 2h. Rincez après usage et renouvelez plusieurs fois dans la journée.

2. Infusion de plantes

Le torticolis étant souvent lié au stress, il est nécessaire de détendre les muscles noués. La valériane et le pavot de Californie sont réputés comme pour leurs vertus sédatives et relaxantes.

3. Homéopathie

Si le torticolis est survenu après un coup de froid, prenez l’Aconitum napellus en 15 CH. À raison de 5 granules de 3 à 5 fois par jour selon l’évolution des symptômes.

Enfin si vous vous régulièrement ce type de douleur, il faut en trouver la cause. Cela peut être dû au stress, à une mauvaise literie, à une mauvaise posture. Mais pas que, chaque douleur du corps est liée à un problème psycho-émotionnel qui devient symptomatique. La maladie, la “mal à dit”, peut être un signal que votre corps vous envoie, elle est porteuse de symbole. Le torticolis est associé à la peur, à une forme de rigidité face au changement, un sentiment de dévalorisation et une crainte de se sentir attaqué. Il peut donc être intéressant de consulter un spécialiste dans le bien-être, afin de trouver la cause émotionnelle. Par exemple se faire aider grâce aux fleurs de bach.

À propose de l'auteure

Naturopathe, coach de vie et fondatrice du concept La Vie Est Belle Au Naturel (depuis 2015) et de plusieurs programmes d'accompagnement en ligne. Pendant plus de 9 ans, j’ai aidé plus des milliers femmes à optimiser leur santé à la naturopathie grâce à des programmes en ligne, consultations et coaching.

Mélanie Garcia

Vous aimerez peut-être également

5 conseils beauté pour l’hiver

Plantes adaptogènes : pourquoi les adopter

Quel régime alimentaire choisir ?

Cycle féminin : la Femme Sage

Page [tcb_pagination_current_page] of [tcb_pagination_total_pages]

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>