Anxiété, fatigue, mauvaise humeur, déprime : et si c’était le candida ?

Vous arrive-t-il de vous sentir de mauvaise humeur sans savoir pourquoi ? De vous sentir fatiguée quand vous vous levez le matin alors que vous dormez bien ? D’avoir la tête dans le brouillard toute la journée ?  De sentir l’anxiété monter sans raison particulière ? D’avoir des sautes d’humeur ? Ou bien encore, d’avoir du mal à vous concentrer, à mémoriser ou à rester centrée ?

Vous avez peut-être essayé plusieurs techniques : la méditation, la sophrologie, les plantes relaxantes ou peut-être même des médicaments, mais rien n’y fait… Et bien, il est possible que ce soit le candida qui vous joue des tours.

 

Qu’est-ce que le candida ?

Le candida, également appelé candida albicans,  est une levure présente dans les intestins et dans la bouche. Cette levure nous facilite l’absorption des nutriments et leur digestion. Donc sa présence est tout à fait normale et même bénéfique pour nous.

 

Le lien candida – mal-être mental

Très souvent, le corps et l’esprit sont considérés de manière indépendante et on ne pense pas forcément que leur corps peut avoir un effet sur notre santé mentale.

En naturopathie, nous parlons souvent de notre intestin comme de notre deuxième cerveau et cela a d’ailleurs été prouvé scientifiquement.

Aujourd’hui, nous savons que l’intestin est composé de 200 millions de neurones qui communiquent directement avec le système nerveux central.  Et nous savons également que 95% de la sérotonine, un neurotransmetteur qui régule l’humeur et détente, est produite au niveau de l’intestin.  De plus, des études ont démontré que le microbiote intestinal prendrait part à la communication entre l’intestin et le cerveau et influencerait le fonctionnement cérébral.

Lorsque le candida prolifère, il va déséquilibrer la flore intestinale, perturber la production de sérotonine et sécréter une toxine neurotoxique, la candidine. Il va donc avoir un effet direct sur votre système nerveux et engendrer des troubles de l’humeur, de la concentration et de la mémoire.

 

Comment le candida se propage-t-il ?

Le moment où tout commence…

Le candida est surveillé par notre flore intestinale et notre système immunitaire pour inhiber leur croissance et les garder sous contrôle.

En cas de fatigue ou de déséquilibre immunitaire, il va commencer à proliférer provoquant des infections du type rhume, angines, bronchites, otites, mycoses, colites, etc.

C’est à ce moment-là en général que l’on va prendre un traitement antibiotique. Malheureusement, cela va avoir un effet temporaire pour nous soulager, mais cela va amplifier la prolifération du Candida et c’est le cercle infernal qui commence.

Par exemple, l’effet combiné de prise de corticoïdes, antibiotiques et de pilule contraceptive est le combo parfait pour la prolifération du candida.

 

La prolifération

Le rôle des antibiotiques est de nettoyer le corps des bactéries dangereuses. Le problème c’est qu’ils éliminent également les bonnes bactéries.

Lors d’un traitement à base d’antibiotiques, notre flore intestinale est déséquilibrée. Les bactéries responsables de contrôler la multiplication excessive des levures sont éliminées et le candida peut donc s’installer tranquillement… et devenir hors de contrôle.

Il commence à affaiblir la barrière intestinale et passe dans la circulation sanguine pour s’installer dans le corps.  Il se crée un dôme de protection appelé biofilms et devient quasi indestructible.

 

Le cercle vicieux

Le candida se nourrit et se développe grâce au sucre. Donc c’est du win-win, il nous aide à digérer les sucres que nous mangeons et cela le nourrit.

Le problème c’est que lorsqu’il devient hors de contrôle, il nous demande de plus en plus de sucre pour le nourrir. C’est souvent là où l’on commence à avoir des pulsions alimentaires vers le sucre. Et donc c’est un cercle vicieux qui se met en place : vous avez de plus en plus de pulsions de sucres incontrôlables, le candida reçoit plus de sucre pour se développer, il vous appelle encore à plus de sucre et c’est sans fin.

 

Comment retrouver le bien-être et la joie de vivre?

Comme vous l’avez vu, l’équilibre de votre intestin a une importance essentielle sur votre humeur. Les déséquilibres de l’humeur viennent rarement de votre cerveau lui-même ! Donc la bonne nouvelle c’est qu’il suffit de reprendre le contrôle et de calmer le candida, pour retrouver la joie de vivre !

Pour retrouver l’équilibre, il est important non seulement stopper la prolifération du candida et rééquilibrer la flore intestinale, mais également de restaurer la barrière intestinale pour ne plus qu’il puisse pénétrer dans la circulation sanguine et éliminer les biofilms qu’il a formés pour stopper son développement dans le corps.

La plupart des traitements proposés aujourd’hui s’arrêtent à la première étape en coupant tous les sucres. Cependant cela a plusieurs inconvénients :

  1. Cela est très difficile à suivre, car le candida devient affamé et vous le fait bien sentir. Donc vous devez être en lutte constante avec son besoin de sucre.
  2. Vous pouvez vous retrouver en situation d’épuisement face à cette lutte constante et provoquer des troubles du comportement alimentaires.
  3. De plus comme vous l’avez compris, cela ne règle pas le problème de fond et donc le candida recommencera à  proliférer de plus belle dès que vous reprendrez une alimentation normale.

 

Donc si vous suspectez une candidose, je vous invite vraiment à vous faire accompagner par un thérapeute spécialisé pour mettre en place un protocole complet et adapté.

 

Et si vous devez prendre un traitement antibiotique ou antifongique, accompagnez toujours votre traitement de probiotiques durant toute la période du traitement et pendant environ 1 mois après, pour vous assurer que votre flore intestinale se rééquilibre rapidement et éviter l’engrenage du candida.

 

 

Prenez soin de votre santé,

Mélanie

 

>