7 raisons d’arrêter les produits laitiers dès aujourd’hui

arrêter les produits laitiers
Format texte

Temps de lecture estimé : 10 minutes

♪ ♫ ♪ Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪ ♫ ♪
Ah ce slogan ! une des meilleures inventions du siècle, une petite musique dont on se rappelle toute sa vie, elle donne la pêche, donne envie de danser, et bien sûr donne envie de boire du lait pour se sentir bien… Mais en fait, c’est une des plus grosses arnaques de tous les temps pour notre santé… Alors prêt à découvrir toute la vérité cachée sur nos soi-disant amis ?
Voyons ensemble pourquoi les produits laitiers ne sont pas vos amis pour la vie et je dirais même qu’ils sont nos ennemis… oui, oui, j’assume et j’espère que vous allez penser comme moi après avoir lu cet article ! 😉

1. Les produits laitiers sont une mauvaise source de calcium

Commençons par l’argument principal qui nous a été donné pour consommer du lait, le calcium !
En effet, le lait contient du calcium en assez grande quantité, d’accord, mais on en trouve aussi dans le brocoli, les épinards, les amandes, le sésame, le basilic, etc. En fait, il y en a un peu partout ! Et il faut savoir que le calcium du lait n’est assimilable qu’à 30 % par notre organisme, alors que le calcium de la pluspart des végétaux est assimilable entre 40 et 60%.
De plus, le calcium des produits laitiers semble activer la reconstitution de l’os (ce qui peut paraitre une bonne chose au premier abord, mais nous le verrons dans la partie « les produits laitiers fragilisent nos os » que ce n’est absolument pas le cas), alors que ce phénomène ne se produit pas avec les formes de calcium végétales.

2. Les produits laitiers sont déminéralisants

Notre organisme doit être en équilibre en être le Calcium, le Magnésium et le Phosphore. Et les produits laitiers contiennent en effet du calcium, mais il contient également énormément de phosphore et très peu de magnésium. Ce déséquilibre fait que lorsque nous mangeons des produits laitiers, nous absorbons trop de phosphore qui oblige l’organisme a utiliser ses réserves en calcium et en magnésium. Donc non seulement, nous allons très mal absorber le calcium des produits laitiers, mais en plus nous allons également éliminer le calcium contenu dans nos os ainsi que le magnésium (essentiel pour nos neurones). Pour en savoir plus sur l’importance du magnésium dans notre santé, lisez mon article “Pourquoi le magnésium est essentiel pour une vie saine et joyeuse “
Nous allons nous déminéraliser et créer des déséquilibres importants pour le bon fonctionnement de notre organisme.

3. Les produits laitiers sont acidifiants

Le lait entier cru est alcalinisant, cependant il devient acidifiant lorsqu’il est stérilisé, upérisé, homogénéisé, etc. parce qu’il devient plus difficile à métaboliser, il s’oxyde mal, car nous ne possédons pas les enzymes nécessaires pour les transformer. Les acides qui ont été formés doivent donc être neutralisés, car dangereux pour l’organisme, pour ensuite être éliminés, étant inutilisables par le corps. Notre organisme doit aller puiser dans ses réserves pour tamponner les acides, ce qui nous déminéralise encore un peu plus et nous acidifie.

 4. Les produits laitiers sont pro-inflammatoires

Les produits laitiers contiennent plusieurs protéines en particulier des caséines, l’albumine, l’insuline et le b-lactoglobuline, qui sont différentes dans leurs structures de celles du corps humain et en même temps assez similaires.
L’intestin étant agressé sans cesse par ces protéines, sa paroi protectrice va se dégrader peu à peu et laisser passer des molécules ne devant pas passer dans le sang.  Étant des molécules étrangères, le corps fabrique des anticorps pour les reconnaître et les neutraliser rapidement. Ce passage récurant et soutenu de ces molécules, fait que le système immunitaire lance des processus d’inflammation pour se protéger et lancer des réparations quasiment sans interruption. Notre système va s’affaiblir, ne sachant plus où donner de la tête, ne nous protégera plus contre les autres agressions. De plus, notre organisme va se retrouver avec des inflammations aiguës, puis chroniques et si le système immunitaire s’emballe et commence à se dérégler on arrivera à des allergies voir jusqu’à des maladies auto-immunes. Les molécules étant assez similaires à celle de notre organisme, le corps n’arrive plus à distinguer la différence entre les molécules étrangères et celles qu’il fabrique lui-même.
De plus, les produits laitiers sont riches en acides gras saturés et trans ce qui amplifie le processus d’inflammation.

 5. Les produits laitiers déséquilibrent notre flore intestinale

Le lait contient un sucre appelé lactose, ce sucre nécessite une enzyme particulière pour l’utiliser, le lactase. Cette enzyme nous la possédons seulement durant notre enfance pour être capables de digérer le lait de notre mère, jusqu’à ce que notre intestin soit prêt pour digérer des aliments, puis le corps arrête de produire cette enzyme, n’en ayant plus besoin. Donc si nous continuons à manger des produits à base de lactose, notre flore intestinale en fait les frais. Elle essaye à tout pris de la dégrader pour qu’elle soit utilisée, provoquant gaz, ballonnements et par conséquent douleurs puis une réponse immunitaire disproportionnée avec un pic d’insuline, étant un sucre que le pancréas ne devrait pas avoir à gérer, il s’affole.
La flore intestinale a une importance toute particulière dans notre humeur, notre poids et notre santé, il est donc essentiel de l’aider à rester équilibré, pour en savoir plus, cliquez-ci.

6. Les produits laitiers fragilisent nos os

Nos os sont des tissus vivants, qui se construisent, s’allongent et s’épaississent durant l’enfance  et l’adolescence. Puis le corps entretient le bon état de vos os, en éliminant les parties abimées et en les renouvelant tout au long de notre vie, on appelle cela le remodelage osseux. Ce remodelage osseux doit se faire dans un certain équilibre et progressivement. Mais les produits laitiers contiennent des protéines, des hormones et une forme de calcium qui stimulent la reconstitution osseuse. Le veau est censé prendre 100 kg en 1 an et ensuite il est sevré car il est arrivé à un poids et une taille naturelle. On n’a pas exactement le même gabarit… Mais quand on boit du lait, on absorbe également les substances qui servent à favoriser la croissance du veau et si nous consommons du lait dans notre quotidien, nous continuons à stimuler la reconstitution osseuse de manière intensive.

C’est un peu comme si vous faites un marathon et que vous démarrez par un sprint, nous savons tous que ce n’est pas une bonne stratégie, car oui, vous serez le premier dans les premières minutes, mais vous vous fatiguerez bien trop vite et vous finirez le marathon en dernier voir pas du tout… Et bien les produits laitiers provoquent le même phénomène sur nos cellules reconstructrices, elles sont surstimulées dans l’enfance donc elles vont construire des os forts et durs (et parfois même construire des excroissances tellement elles sont stimulées), mais cela va épuiser nos ressources en cellules reconstructrices et en vieillissant on en aura plus assez pour gérer l’équilibre avec les cellules qui éliminent les parties abimées. Alors que justement, c’est le moment où nous en avons le plus besoin, surtout les femmes, qui à la ménopause avec la chute des oestrogènes (les oestrogènes ont une action modulatrice sur le remodelage osseux), le remodelage osseux s’accélère, mais si nous avons plus de cellules qui nettoient que des cellules réparatrices, les os s’affaiblissent.

 7. Les produits laitiers empêchent la destruction des cellules cancéreuses

Les produits laitiers sont composés de plusieurs hormones dont une appelée IGF-1, c’est une hormone qui active la croissance et la prolifération de toutes les cellules pour que le veau arrive rapidement à sa taille et son poids idéal.
Cette hormone nous la fabriquons également, cependant en bien moindre quantité. Son taux doit rester dans une certaine norme. Les produits laitiers contenant énormément de IGF-1, notre taux va être trop élevé, nous allons grandir plus vite, prendre plus de poids et stimuler la prolifération de cellules saines, mais aussi cancéreuses.
Les cellules cancéreuses sont des cellules qui ont un ADN endommagé, cela se produit à tout moment et ces cellules sont normalement réparées ou si cela n’est pas possible elles sont censées s’autodétruire, pour ne pas empêcher le bon fonctionnement de notre corps.
Dans la plupart des cancers, quelque chose empêche cette auto-destruction et favorise la survie de ces cellules cancéreuses.
Cette hormone IGF-1, si elle est en excès, elle va empêcher le processus d’auto-destruction des cellules cancéreuses de la prostate et du sein en particulier.
Et je ne vous ai pas parlé de toutes les conséquences qui viennent s’ajouter, au fait que le lait soit industriel : les antibiotiques, les hormones, le stress subit, la malnutrition, etc. qui font que les laits industriels sont encore plus problématiques que le lait de la vache qui broute tranquille dans son pré.
Voilà alors, je vous laisse faire votre propre conclusion : les produits laitiers sont plutôt nos amis ou nos ennemis pour la vie ?
Et là, je vous entends déjà me dire, « ok d’accord j’ai compris, il faut que j’arrête les produits laitiers ! Mais moi, je ne peux pas me passer de mon café au lait le matin, de mon morceau de fromage en fin de repas et de mon yaourt en dessert… Comment je fais ? »
Pas de panique, je vous explique tout cela dans l’article ” Comment remplacer les produits laitiers facilement“, pour le lire cliquez ici
Si vous désirez en savoir encore plus sur les produits laitiers, et comprendre comment nous en somme arrivés à penser que les produits laitiers étaient bons pour nous, pourquoi les autorités sanitaires continuent à nous dire de prendre 3 produits laitiers par jour, je vous conseille l’excellent livre de Thierry Souccar  « lait, mensonges et propagandes ».

Crédit photo : pixabay.com

  • Fascinant ! A chaque fois, je découvre des inconvénients au lait ! Bon, je n’ai jamais aimé ça, même enfant je ne le digérais pas. Toutefois, j’ai toujours eu du mal avec la notion d’équivalence par exemple avec le sésame. C’est plus facile de consommer 100g de lait que 100g de sésame. Donc, dans la pratique il est plus facile d’obtenir du calcium grâce aux produits laitiers ou c’est proportionnel ?

    • Mélanie dit :

      Bonjour Lutetia Flaviae, en fait comme le calcium des végétaux est assimilable à 70% contre seulement 30% pour les produits laitiers, tu peux en manger en quantité bien moindre. De plus ce qui est rarement dit, c’est que l’état de ton intestin sera détérminant dans la réel quantité absorbée par ton organisme. Donc pas besoin de faire d’équivalence, si tu manges réguliérement des oléagineux et des légumes verts, et que tu prends soin de ton intestin, tu as ta dose de calcium ! 😉

      • Mélanie dit :

        Lutetia Flaviae j’ai pris ta question en exemple, où je donne exactement l’équivalence entre le lait de vache et le sésame, dans le prochain article. Je t’invite à le lire dès sa sortie dans quelques jours seulement 😉

  • j’aimerai savoir si les yaourts au lait de chevre et lait de brebis sont aussi nefastes, le matin je prend du lait d amande dans le café. merci

    • Mélanie dit :

      Bonjour Janou,

      En fait, c’est moins pire 😉 Le lait de chèvre et de brebis sont également déminéralisants et acidifiants mais ils sont un peu moins pro-inflammatoires et n’ont pas la problématique des hormones qui sont dans des quantités plus faibles. Donc c’est une alternative meilleure que le lait de vache mais il serait encore mieux si vous preniez plutôt des yaourt à base de lait végétaux que l’on trouve dans les magasins bio facilement ou vous pouvez également les faire vous même très facilement. Je vous explique tout ça dans le prochain article !

  • Amandine dit :

    J’ai arrêté le lait depuis 1 an environ et j’ai vu les effets bénéfiques sur moi, et notamment au niveau du rééquilibrage de la flore.
    Je rajouterai aussi que la vache laitière doit allaiter durant toute l’année (ce qui n’est pas naturel et provoqué par des injections d’hormone) et par conséquent, elle souffre. Les vibrations “basses” de souffrance sera forcément transmise dans son lait. Ne pas le consommer est la meilleure des choses à faire. Comme disait une vidéo, le chaton boit le lait de la chatte, le bébé rat celui de la ratte… mais pourquoi l’homme boit-il celui de la vache ?
    Merci pour cet article. C’est très appréciable de pouvoir écouter, tout en faisant autre chose, et avoir aussi le résumé écrit.

    • Mélanie dit :

      Merci Amandine pour ton témoignage. En effet je n’ai parlé que du côté santé pour nous mais il y encore tellement plus de raisons, notamment la maltraitance de l’animal, sa surexploitation, et sa condition de vie…qui sont absolument inacceptables.

  • RENAUD dit :

    Bonjour, afin de comprendre plus en détails les informations que vous nous partagez, pouvez vous nous donner les réferences des études, tests , documents … sur lesquels vous appuyez vos propositions. Merci d avance, bien cordialement

    • Mélanie dit :

      Bonjour,

      La plus part de mes affirmations sont appuyées sur le livre “lait, mensonges et propagande” de Thierry Souccar qui a réalisé une enquête très poussée et très détaillée. je vous invite à lire le livre pour allez plus loin et avoir toutes les références dont vous avez besoin.

  • Virginie dit :

    Cet article est très intéressant et confirme ce que je pensais ou ai lu sur les produits laitiers. Pour les enfants je n’arrive pas à trouver de référence pour me conseiller. J’ai allaité ma fille 15 mois et ne lui ai jamais donné de lait de substitution mais elle mange des yaourts et du fromage. Je ne sais pas dans quelle mesure elle pourrait manquer de calcium ou autre. Pourriez- vous me conseiller une étude qui traite d’une alternative aux produits laitiers pour les enfants?
    Juste un autre petit commentaire : votre article contient quelques coquilles (“en être” au lieu de “entre” et le malheureux “en savant” au lieu de “en sachant”).

    • Mélanie dit :

      Bonjour Virgine, 

      Je vous conseille le livre “Quels lait pour mon bébé ?” de Candice Levy, qui pourra vous apporter les informations dont vous avez besoin. Mais sachez que si votre fille a une alimention variée riche en oléagineux et en légumes verts, elle ne risque pas de carences.

      Dns le prochain article, je vous donne des équivalences entre le lait de vache et des végétaux, vous verrez c’est très instructif. Je vous invite à le lire dès sa sortie ! dans quelques jours seulement 😉

  • Merci pour cet article si intéressant. J’ai arrêté le lait de vache depuis 1 an sur les conseils de mon homéopathe et je vais beaucoup mieux. De plus ça m’a permis de cuisiner différemment et de découvrir une cuisine beaucoup plus créative et gouteuse.
    J’ai découvert votre blog par hasard mais je vais maintenant le suivre avec intérêt

  • j aime le lait dit :

    Est ce qu on pourrai avoir des sources scientifiques fiables pour tout ce que vous avancez ?
    Parce que en l état. Sauter a des conclusions sans passer par ma voie scientifique (messiah ?) bah ça se rapproche d un site complotiste quelconque…
    En attendant sans preuve scientifique je ne crois rien de ce que vous racontez…

    • Mélanie dit :

      Bonjour J aime le lait,
      je vous invite à lire le livre “lait, mensonges et propagandes” qui contient 11 pages de références en sources scientifiques qui devrait vous satisfaire (bien que vu votre nom, vous risquez d’être déçus). Ce livre est une grande enquête qui à été réalisé par Thierry Souccar et il a été ma source principale de renseignements étant donner que les lobbys laitiers font tout pour empêcher qu’on contredise leur résultats d’études, on trouve très peu de preuves scientifiques sur le net. Bonne lecture

  • odette pernaud dit :

    vous ne m’avez absolument pas convaincu !!!

    • Mélanie dit :

      Et bien c’est fort dommage car c’est pour votre bien que j’ai écrit cet article. Mais chacun est libre de faire ses propres recherches et ces propres expériences. C’est surtout l’ignorance qui est problématique, maintenant, vous avez une opinion différente, à vous de voir ce que vous en faites.

  • Adlane dit :

    Bonsoir Mélanie; je trouve que c’est logique comme explication et ça m’intéresse vraiment, simplement pour enlever tout doute; je me permets de vous poser trois petites questions, UN, les personnes avec un mode de vie plutôt montagnard ( milieu campagnard) ou bien les fermiers qui sont connus pour leur forte consommation de laits et fromages, ils sont aussi connus pour leur longévité et leur bonne santé; alors est ce dû au fait qu’ils consomment aussi bcp de céréales orge blé avoine…etc ? .DEUX si oui est ce qu’on peut en déduire que les méfaits du lait de vache par d’autres compléments alimentaires ?. une dernière question : y a t il des bienfaits dans le lait. Merci.

    • Boujour adlane, très bonnes questions 🙂 :

      1. Les montagnards dont vous parlez sont des personnes qui vivent dans un environnement très peu pollué, qui ont une activité physique intense et qui n’ont pas tout le stress (bruit, lumière, électromagnétique, etc.) qui nous entoure, c’est un premier point très important à prendre en compte, car il n’y a pas que l’alimentation qui est important dans une bonne santé.
      De plus, ils mangent peu de produits raffinés et industriels donc pas d’additifs alimentaires, ils mangent également beaucoup de légumes et fruits riches en vitamines et minéraux de leur jardin et les produits laitiers qu’ils consomment sont produits par des vaches qui broutent l’herbe des pâturages, qui sont respectées et qui produisent un lait de bien meilleure qualité que celui que l’on trouve dans nos supermarchés… Sans hormones, sans pesticides, etc.
      Donc pour toutes ces raisons, leur organisme arrive beaucoup plus facilement à rééquilibrer les désavantages des produits laitiers.

      2. Je ne suis pas sûre d’avoir compris la question… Mais je pense que vous me demandez si il y a un moyen de manger des produits laitiers en contrant leurs effets négatifs par d’autres aliments ou compléments ?
      Je pense que ma première réponse y répond en partie, moins vous aurez de toxiques, pollutions, stress qui génèrent indirectement des inflammations, mauvaise digestion et de l’acidité… moins les produits laitiers de ferme et bio seront un problème.

      3. Les bienfaits du lait : je n’en vois pas particulièrement c’est pourquoi je conseille de les arrêter. 😉 Tout ce qu’il nous apporte on peut le trouver ailleurs dans des aliments beaucoup moins problématiques. C’est seulement une sorte de gourmandises que vous pouvez manger de temps en temps pour le plaisir, mais pas pour des bénéfices pour la santé.

      au plaisir

  • Mathieu dit :

    Mélanie bonjour je voudrais vous informer ainsi que vos lecteur que votre blog est très intéressant pour ma part moi qui est voulue suivre un régime amaigrissant à base de produit laitier en grande quantités je me suis bousillée la santé surtout articulations mains et chevilles et reins empoisonnés et etant suivie par une médecine chinoise je peus vous dire que l’état où j’étais il n’a pas aimé du tout et sans lui avoir dit qu’elle genre de regime il a bien compris que c’était un regime proteinés et m’a bien sûr engu……..lé car je me mettais ma santé en danger donc votre article est bien intéressant

  • Thibault Kreutzer dit :

    Question con, mais qui me perturbe tout de même: Ca fait maintenant bientôt deux ans que je ne consomme plus de lait du tout à part quelques fois quand je fais des crêpes. J’ai 21 ans, en très bonne santé, mais bon, est-ce que la prostate retrouve sa taille normale en arrêtant le lait ou est-ce que cela est irréversible? Est-ce que je porte déjà des dommages? Je sais, ca paraît con comme question, mais je serais très content si quelqu’un me donne une réponse là-dessus. Merci d’avance!

    • Bonjour Thibault, il n’y a aucune question “con” ! Tout question est intéressante. Tout d’abord, rien n’est irréversible, notre corps est une “machine” extraordinaire qui a la capacité de s’auto-guérir du moment qu’on lui en donne la possibilité. Donc pas de soucis pour votre prostate, si vous manger sainement.

  • Mamanaplv dit :

    Bonjour Mélanie et merci pour cet article , mon enfant de 2 ans vient d’être découvert aplv et malheureusement il boude les légumes et les seuls fruits qu il mange ( banane jus d’orange compote) .
    J’ai donc acheté du lait de riz et d’amande enrichi en calcium …il boit bien
    Risque t il des carences??
    Merci d’avance

    • Bonjour,

      Je vous conseilles dans un premier temps de voir votre pédiatre qui pourra vous conseillez au mieux pour éviter les carences.
      Sinon je vous conseilles les laits bébé Mandorle qui sont à base d’amande et spécialement pour les enfants de 0 à 3 ans.

  • Mamanaplv dit :

    Merci bcp pour votre réponse , ma pédiatre m’a rien conseiller comme lait, donc je vais voir les laits Mandorle .merci merci !! ( de la maman et du bb )

  • Marie Lou dit :

    Bonjour, cela fait plusieurs mois que je m’interroge sur le fait d’arrêter le lait. Point difficile pour moi : c’est la seule boisson que je consomme à l’extérieur de chez moi lorsque je suis de sortie. Le chocolat chaud est la seule boisson que je consomme car je ne bois ni thé, ni café ni alcool ni soda… J’essaye de le remplacer dans les préparations mais ce n’est pas si facile. J’utilise parfois du lait de soja ou creme de soja en remplacement de la creme ou du lait mais j’entends beaucoup de mal du soja donc je suis encore en pleine expérimentation .

  • juliette dit :

    Bonjour Mélanie,

    très intéressant, merci pour le partage
    en revanche je pense que vous avez partagé la mauvaise vidéo (il y a des corrections d’orthographe encore visibles)

    à bientôt

  • >