fbpx

Ces 4 additifs alimentaires qui nous font grossir et déprimer

Ces 4 additifs alimentaires qui vous font grossir et vous sentir déprimé.

 

Nous avons tous entendu dire que l’on grossit, car on mange trop de calories, que l’on mange trop gras, trop sucré. Mais saviez-vous qu’il y a des petits produits qui se sont glissés à notre insu (ou du moins, ils sont bien cachés), dans les aliments que nous achetons au supermarché qui nous font grossir, nous sentir fatigué, de mauvaise humeur, irrité et déprimé, sans que nous en ayez conscience ?

Alors si vous vous sentez mal dans votre peau et que vous n’arrivez pas à perdre du poids, commencez à regarder du côté de ces 4 additifs alimentaires :

 

1. Les Colorants

On dit souvent qu’on mange avec les yeux, notre premier contact avec la nourriture peut être soit olfactive soit visuel. L’industrie alimentaire l’a bien compris, à quoi ressemblerait nos bonbons strumpfs, nos mnm’s ou notre jambon, sans ces jolies couleurs… Ce serait tout de suite moins appétissant, n'est-ce pas ?
Mais le problème des colorants artificiels, c’est qu’ils sont hautement toxiques pour le cerveau et particulièrement pour le développement des cellules du cerveau.
Ils peuvent provoquer hyperactivité, insomnies, troubles de la thyroïde, troubles de la tension artérielle, maux de tête et bien plus encore.


Où les trouve-t-on ?

Principalement dans les bonbons, céréales pour enfants, sodas, sirop, biscuits apéro, mais aussi dans les charcuteries, les plats préparés et les sauces industrielles.


Comment les éviter ?

  • En regardant la couleur des produits. Ben oui, en un coup d’œil, on peut voir si la couleur et naturelle ou totalement artificielle, ne vous laissez pas embobiner par des couleurs attractives ! Mais attention, la couleur peut parfois être trompeuse.
  • En regardant la liste des ingrédients, ils sont présentés comme E100 à E199.

 

2. Les édulcorants artificiels

Les édulcorants de synthèse sont des molécules qui ont un pouvoir sucrant très fort, mais qui sont des molécules « vides », des « non-aliments ». C’est la raison pour laquelle ils sont présents des produits industriels, cela permet d’avoir des produits avec un goût très appétissant et doux, tout en étant faible en calories.
Il en existe tout un tas, les plus connus sont : sucralose, cyclamate, saccharine, acésulfame-potassium, aspartame, neotame, alitame.

Ils n’apportent peut-être pas de calories, mais ils ne sont pas inoffensifs pour autant. Lorsque ces molécules arrivent dans votre bouche, votre cerveau analyse le goût sucré et pense qu’il va y avoir du glucose à gérer. Il va donc lancer la production d’insuline de toute manière. Et vous voilà en train de faire le yo-yo avec votre glycémie de la même manière que si vous aviez manger du sucre. Vous allez vous sentirez épuisé d’un coup et votre cerveau va envoyer des signes de besoin de glucose et vous allez être encore plus attiré vers un besoin de sucre immédiat. Vous allez vous sentir épuisé et vous aurez envie de manger.

 

Zoom sur L’aspartame

Il me semble important de parler particulièrement de l’aspartame, qui est l’édulcorant le plus utilisé, mais également le plus dangereux de tous.
C’est une excitoxine, c’est-à-dire qu’il excite les neurones du cerveau en les enflammant jusqu’à les détruire petit à petit…
L’aspartame peut provoquer jusqu’à 92 effets secondaires, allant du mal de tête à la fatigue chronique en passant par des maladies comme parkinson, alzheimer ou la sclérose en plaques.

 

Où les trouve-t-on ?

L’aspartame en particulier est utilisé dans près de 5 000 produits à travers le monde (les chewing-gums sans sucre, boissons et gâteaux allégés, confiseries, sucrettes, compléments alimentaires, etc.) et dans plus de 600 spécialités pharmaceutiques, dont plus de 2 000 vendues en Europe.

 

Comment les éviter ?

  • En évitant tous les produits allégés et sucrettes.

  • En regardant la liste des ingrédients, ils sont présentés comme E950 à 968 et l’aspartame comme E 951.

 

3. Les gras trans

Les graisses sont devenues la hantise de personnes qui veulent perdre du poids, cependant les acides gras sont essentiels dans la structure des cellules, pour lutter contre l’inflammation et pour votre cerveau entre autres. Il y a eu un amalgame, car toutes graisses ont été mises au même niveau alors que certaines sont très bonnes pour la santé et nécessaire alors que d’autres sont nocives et à réduire au maximum, et c’est le cas en particulier des huiles trans partiellement hydrogénées.

Le terme trans, ici, désigne la forme géométrique particulière des acides gras. Sous cette forme, le corps ne les reconnaît plus et n’arrive pas à les épurer, ils restent par conséquent stockés, sans parler de ses effets sur le système cardio-vasculaire.

On les retrouve dans les huiles végétales hydrogénées, c’est un procédé qui permet de faire passer les graisses de l’état liquide à l’état solide, ce qui facilite leur utilisation et leur stockage.

Ils peuvent également provenir de la transformation bactérienne d’acides gras insaturés dans le « ventre » des ruminants. A l’heure d’aujourd’hui, les ruminants ne mangent plus vraiment de l’herbe, on les nourrit à base de céréales enrichis en acides gras insaturés donc on en retrouve beaucoup trop dans leur viandes (bœuf, mouton, etc.) et les produits laitiers (beurre, crème, fromages, lait).

 

Où les trouve-t-on ?

Dans les huiles végétales du commerce. Elles sont toutes désodorisées par chauffage (à moins qu’il y ai la mention presser à froid). Lors du chauffage, les acides gras polyinsaturés et insaturées se transforment en acides trans.

Dans les margarines, plats cuisinés, chips, friture, mais aussi les biscuits, viennoiseries, pain de mie, pizzas, quiches, soupe en sachet, pâtes à tarte, glaces… Les huiles utilisées sont des huiles hydrogénées pour les raisons que j’ai évoqué précédemment (facilite leur utilisation et les conservation).


Comment les éviter ?

Rien n’oblige les industriels à mentionner la présence d’acides gras trans dans leurs produits, donc tout ce qui contient la mention matière grasse végétale peut en faire partie. Et à vrai dire même lorsqu’il est mentionné sans « gras trans », lors d’une étude publié dans « preventing Chronic Disease » au Etats-Unis, 84 % des produits en contenait quand même…

  • Evitez au maximum les plats préparés, cuisinez vous même et congeler vos plat pour en avoir d’avance.
  • Réduire votre consommation de produits animaux, 3 fois par semaine maximum.
  • Réduire au minimum le beurre et huiles raffinées. Préférez les huiles de coco et d’olive en petite quantité, le must serait d’acheter des poêles en céramique qui permet de cuisiner sans graisses ajoutées.
  • Ne laissez jamais « fumer » l’huile dans la poêle, cela indique sa dégradation.
  • Achetez des huiles de première pression à froid pour assaisonner vos salades et conservez-les au réfrigérateur.

 

4. Le glutamate

C’est un exhausteur de goût très largement utilisé dans l’industrie alimentaire. Il a pour but d’ecxiter vos papilles gustatives et de vous donner envie de manger encore et encore, en empêchant le bon fonctionnement des mécanismes inhibiteurs de l’appétit. De plus comme l’aspartame, c’est également un excitoxine qui va exciter vos neurones du cerveau, il va les détruire petit à petit et vous rendre accro, sans vous en rendre compte, votre corps va vous en redemander, vous pensez adorer un produit et en fait, c’est au glutamate que vous êtes accro.
De plus, il a tendance à tripler le taux d’insuline fabriquée par le pancréas, nous prédisposant au diabète du type 2.

 

Où le trouve-t-on ?

On le retrouve dans de nombreux aliments transformés, comme les soupes, les bouillons, les sauces, les plats préparés, la charcuterie sous-vide, les biscuits, les snacks, etc. Bref, un peu partout dans les produits du supermarché !


Comment les éviter ?

C’est peut-être le plus difficile à trouver sur les étiquettes, même avec la meilleure volonté du monde en lisant tous les petits caractères, vous pouvez vous faire duper…
Il porte les noms de glutamate monosodique, acide glutamique, glutamate monopotassique, glutamate d’ammonium, diglutamate de magnésium, diglutamate de calcium. Ce sont les E 621 à E625.
Et si vous voyez ces appellations, c’est sûr qu’il y a également du glutamate : huile ou graisse végétale hydrolysées, protéines hydrolysées, gélatine (porcine ou bovine), caséinates de sodium ou de calcium, levure ajoutée, extrait de levure, protéines texturée, protéines de soja, ami-no-moto.

  • Évitez les plats chinois qui en contiennent tous.
  • Évitez au maximum les plats préparés, cuisinez-vous-même et congelez vos plats pour en avoir d’avance.

 


Impressionnant n’est-ce pas ? Alors si vous voulez prendre soin de vous, vous sentir mieux dans votre peau et dans votre tête, vous devriez peut-être essayer d’éliminer ces 4 additifs alimentaires… Je sais cela semble tout d’abord incroyable et ensuite impossible à réaliser.
Mais en fait, c’est simplement une réorganisation de votre façon d’acheter, de cuisiner et de manger. Préférez les porduits frais naturels et simples et évitez les produits transformés, voici la clé !

N’oubliez pas que ce sont des produits qui peuvent être addictifs, vous ne pourrez pas tout enlever d’un seul coup. Allez-y par étapes, petit à petit.

 

 

Pour en savoir plus sur les additifs alimentaires :

 

 

 

 

 

Crédit photo : dreamstime

  • Krystal dit :

    J’aime beaucoup tes articles ils sont clairs et les sujets sont intéressants justement en ce moment je suis en plein questionnement sur nos (mauvaises/bonnes ?) habitudes alimentaires 🙂

    • Mélanie dit :

      Bonjour Krystal, Merci pour ton commentaire et tes compliments. J’essaye d’être le plus clair et précis possible dans mes articles pour que vous puissiez en tirer le meilleur.

      Et oui, comprendre ce qu’est une bonne habitude alimentaire n’est pas toujours simple car il faut remettre en question beaucoup de choses qu’on nous repète depuis tout petit et arriver à déserner ce qui est de l’ordre du mythe et de la réalité. Bon courage ! 

  • Je dramatise peut-être mais, en général dès qu’il y a un E quelque chose dans les ingrédients d’un produit, je le repose ! Je n’ai pas envie de me casser la tête à me souvenir de chiffres ˆˆ C’est fou tous les produits contenant des huiles hydrogénées, notamment celle de palme of course. J’en ai même dans mon fond de teint certifié bio ! Ce qui serait bien, ce serait de commencer à faire la liste des produits sains en vente, je crois que ça irait beaucoup plus vite !

    • Mélanie dit :

      Bonjour Lutetia Flaviae, je comprends tout à fait, les additifs sont en majorité mauvais pour la santé mais certains sont naturels malgré le E. Mais comment s’y retrouver facilement… Impossible à moins de les connaître parcoeur, je crois que le but est de nous compliqué la tâche… 😉

      Et même une liste des produits sains serait compliquée car du jour au lendemain, la composition peut changer sans que l’on soit mis au courant. 

      C’est pourquoi, je le répètes très souvent, il faut manger le plus possible de produits frais, naturel et non transfromé et éviter les produits raffinés au maximum. Ce n’est pas toujours simple, c’est toute une réorganisation de son mode de vie, de sa façon de se nourrir et d’utilisation de son temps. Mais l’important est de faire ses choix en conscience en connaissant les conséquences, ne pas rester dans l’ignorance car il n’y a que nous qui pouvons prendre soin de nous!

  • Patricia dit :

    Je suis atteinte d’une SEP et j’ai donc été particulièrement touchée par ce que tu nous apprends sur l’aspartame ! Je me dis que tous ces régimes que j’ai fait par le passé ont contribué à l’apparition de la maladie. Et finalement il suffit de connaître les aliments sains pour se sentir bien…
    Merci pour toutes ces informations !

    • Mélanie dit :

      Bonjour Patricia, merci pour ton commentaire.

      Malheureusement on découvre petit à petit après des années d’utilisation, les effets secondaires de ces produits que l’on trouve partout dans les produits industrialisés, et on risque d’en découvrir encore et encore … C’est pourquoi, il est important de vraiment prendre conscience que ces aliments ne sont pas sains et il est tant de devenir acteur de sa santé, de prendre en main notre alimentation au mieux que l’on peut. Manger sainement est finalement un retour aux basiques : des aliments naturels et avec le minimum de transformation.

  • nouha dit :

    c’est trés instructif.je ne savais pas qu’on est empoisonné à ce point.tandis que l’aspartame,je la connais depuis déjà plus de 5 ans.j’ai été opéré de la vesicule biliaire.on me l’a enlevé et uis c’est le diabétologue,qui me conseilla de prendre des médicaments,qui m’a presque aveuglé.pis aprés j’ai cessé de prendre ce médicament et la vue m’est revenue,et je commença à prendre de l’edulcolore(sucre light,comme on l’appelle!).c’est là que j’ai lu (sur la boite):Aspartame.au début,c’était rien et puis je commençais à prendre des fatigues folles,et que j’urinais beaucoup(en moyenne 4 fois par heure)et aussi je buvais beaucoup.cela maintenant a disparue,en cessant de prendre ces poisons.merci pour tout ce que vous faites.

  • Isabelle dit :

    Bel article, belle philosophie de vie bien transcrite : je rêve d’être aussi claire quand j’écrirai …

  • Depuis que j’ai arrété les produits préparés bourrés de conservateurs et colorants etc.. et que je suis repassé à une alimentation plus saine et naturelle mon corps est bien moins fatigué et je dors bien mieux.

    • Mélanie dit :

      Merci pour ton témoignage fab, en effet il suffit d’essayer pour se rendre compte que ça nous change la vie ! Il n’y a rien à perdre mais tout à gagner…

  • Florence dit :

    Merci pour cet article intéressant. Au sujet des poêles en céramiques (en grande surface par exemple), elles n’accrochent pas ?
    amicalement
    Florence

    • Bonjour Florence, merci pour le message.

      Pour les poêles céramiques, je ne suis pas une spécialiste donc difficile de répondre, mais c’est comme tout ce que l’on trouve dans le commerce… La qualité du produit a son importance, donc renseignez-vous sur la marque, le produit et sa confection avant d’acheter quoique ce soit. 😉

  • lilou dit :

    Bonjour Mélanie

    Cela fait un petit moment que je fais très attention a ce que je consomme, je prend du bio pour les fruits et légumes et je ne mange plus ou très peu de.produits transforme.

    Effectivement je suis plus en forme, et k ai aussi maigrie.
    Meme le chocolat je prend du vrai bon chocolat et je me.suis rendue compte que ça dure plus longtemps, exemple d un jus d orange qui me fait maintenant quatre jour a la place d un avant.

    Merci pour ces conseils, et je précise que ce n est pas plus cher, car ça dure donc on achète moins.

    J en ai meme fait des économies.

  • >